"La Route du Père Norbert Mwishabongo"

Accueil

LE BLOG DES AMIS DU PÈRE NORBERT MWISHABONGO

ACCUEIL

Ce blog a été créé et est géré par l'

LETTRAGE_ASC_vert_jaune_r
© fernand.feyaerts@yahoo.fr

A_IMG_2996a
Le Père Norbert à La Hulpe où siège l'Association Solidarité Congo
(Note : le P. Norbert était présent à Mingana (Sud-Kivu) au moment où ce drapeau fut confectionné au début des années 2000)
 

038_3 (6)
Avec les scouts de Mingana (RDC), en 2000, Norbert présente le drapeau
qui sera offert à la paroisse Saint-Nicolas de La Hulpe (BE)

Bienvenue sur le Blog où le Père Norbert, Missionnaire d'Afrique, vous invite à partager ses expériences du passé, vécues au Congo, au Kenya, en Algérie, en Afrique du Sud,  celles du présent en France et celles de l'avenir dans bien d'autres endroits, sans doute ... Aussi régulièrement que possible, le Père Norbert s'adressera à ses lecteurs en envoyant des messages et des illustrations.

Vous pouvez vous-mêmes lui envoyer des messages à son adresse e-mail :
mwishabongonorbert@yahoo.fr

Si vous avez des remarques, suggestions ou commentaires concernant ce blog, vous pouvez envoyer un email à l'adresse suivante :
 tamtam_1310@yahoo.fr
ou utiliser la fonction "Contacter l'auteur" dans la colonne de droite

Depuis le 1er novembre 2009, 28889 pages de ce blog ont été lues par des visiteurs venant de
Belgique Drapeau_Congo_miniature_OK Afrique du sud Éthiopie France Comores Italie Kenya Bahamas Algérie Inde Russie, fédération de Tunisie Haïti Israël États-unis Ukraine Canada Sénégal Autriche
Allemagne Côte d'ivoire Bénin Bélarus Espagne Maroc Norvège Monaco Suisse Chine Corée, république de Pakistan Luxembourg Bulgarie Danemark Philippines Tanzanie, république-unie de Macédoine, l'ex-république yougoslave de Lituanie Royaume-uni Jordanie
 Burkina faso Tchèque, république Égypte Liban Gambie Islande Gabon Martinique Madagascar 
Mozambique Iran, république islamique d' Émirats arabes unis Argentine Dominicaine, république Slovénie Mauritanie Ouganda Australie Turquie Bahreïn
 Japon Togo Saint-pierre-et-miquelon Qatar Pologne Mexique Malte Brésil Finlande Portugal Hong-kong Chili  Niger Hongrie  Suède Maurice Viet nam
Mali Grèce Roumanie Indonésie Guadeloupe Namibie Ã‰quateur

 NB : Les albums-photos de l'ordination du Père Norbert sont à nouveau accessibles...
voir page : perenorbert_album_photo 

Autres blogs de Solidarité Congo à visiter :
http://congoblog.canalblog.com

Lien vers le blog de la PROMOTION DE LA SANTÉ en RDC
qui permet de télécharger  gratuitement de nombreux manuels médicaux

http://berps.afrikblog.com


 À visiter aussi :

Bandeau_3_600

 Sola (Province du Tanganyika en RDC) est la terre natale du P. Norbert où il fut ordonné prêtre
et où il est - à distance- le Maître d'Oeuvre du nouvel hôpital "Saint-Michel Archange"

http://blogdesola.afrikblog.com


 

Posté par perenorbert à 12:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

05 août 2020

Le Père Norbert à Lourdes

Le Père Norbert concélèbre la Messe dans la Grotte de Lourdes
(4 août 2020) 

4 août - messe à Lourdes 

4 août - messe à Lourdes_2

Cliquer sur le lien pour voir la vidéo KTO


Posté par perenorbert à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 mai 2020

Continuer à avancer...

Poursuis ton combat jeune fille ! Ne baisse pas les bras ! 

Une histoire raconte qu’une fille faisait son cours de conduite voiture avec son père. Il y eut un orage et la jeune fille demanda à son père :

« Que dois-je faire papa ? »  Son père répondit « continue à conduire ». 

Les voitures, devant elle, commencèrent à s’arrêter, l’orage devenait très fort. « Que dois-je faire ?» Demanda la jeune fille « Continue à conduire » répondit son père. Quelques mètres après, la fille nota que des grosses cylindrées cédaient la route pour s’arrêter. Elle dit à son papa, « Dois-je arrêter ? Je vois difficilement devant. C’est terrible papa, tout le monde s’arrête ! » Son père lui dit : « Ne te décourage pas, n’abandonne pas, ne baisse pas les bras, continue seulement à conduire ! » 

L’orage devint insupportable, la fille ne voyait plus où elle allait mais elle n’arrêta jamais de conduire. Un petit temps après, elle voyait un peu clairement et après quelques kilomètres, elle arriva sur une route sèche et le soleil brillait.

Son père lui dit : « Maintenant tu peux arrêter et sortir de la voiture.» La fille demanda : « Mais pourquoi maintenant papa ? » Son père lui dit : « Quand tu sors de la voiture, regarde derrière et observe tous ceux et celles qui ont abandonné, ils sont encore dans l’orage. Parce que tu n’as jamais abandonné, ton orage est fini maintenant. » 

Mes amis, je vous partage cette petite histoire en témoignage pour quiconque traverse des temps difficiles dus au confinement ou autre situation.

Ce n’est pas parce que tout le monde, même les plus forts, abandonnent que tu dois abandonner. Ce n’est pas non plus parce qu’il y en a qui relâche déjà le confinement avant le 11 mai que tu dois aussi relâcher, baisser les bras, déconfiner. Si tu poursuis ton combat, ton orage pourrait après un temps, finir et le soleil brillera encore sur ta face. Poursuis donc ton combat, ta conduite, tes efforts, ton confinement, … n’abandonne jamais. 

Chers paroissiennes et paroissiens ; chers  amies et amis ! 

A quelques jours du déconfinement progressif la tentation du relâchement est grande ! Je me permets à travers cette histoire ci-dessus, vous encourager à tenir et maintenir le cap. Ne baisser pas les bras, continuez à conduire, courage, tenez bon …, eh oui, c’est à ce prix qu’ensemble nous sauvons la vie et promouvons la santé ! 

Courage ! Assurance de mes prières ! Gardez la bonne humeur !

Bonne semaine 

P. Norbert MWISHABONGO MUKWANGA

Posté par perenorbert à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 avril 2020

SOLA - Pâques 2020 - Appel à l'aide...

SOLA - APPEL À L'AIDE !...


 

Appel à l_aide


LIRE L'APPEL_À_L'AIDE

 


 

Posté par perenorbert à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2020

VENDREDI SAINT - 2020

VENDREDI SAINT - 2020

09

 

SEIGNEUR, DE TOI NOUS TENONS LA VIE EN PLÉNITUDE ! EN CE VENDREDI SAINT TOUT À FAIT PARTICULIER, JE VIENS TE REMERCIER, JE VIENS ETRE LÀ ET DIRE AVEC TOI : « J’AI SOIF »

LA PASSION DE JÉSUS-CHRIST SELON SAINT-JEAN : UNE LITURGIE SOLENNELLE DE LA NAISSANCE D’UNE NOUVELLE HUMANITÉ !

 Cher(e)s ami(e)s, en ce vendredi saint très particulier, je me permets un petit partage avec vous en deux points :

        1. La passion de Jésus comme une liturgie solennelle de la naissance d'une nouvelle humanité.

A la différence de la passion selon saints Marc et Matthieu qui se focalisent sur la grande solitude de Jésus et saint Luc qui parle de la Passion comme une théophanie et révélation de la miséricorde et amour de Dieu ; saint Jean nous présente la Passion de Jésus comme une liturgie solennelle de la naissance d'une nouvelle Ève : une nouvelle humanité, l’Église. Ne disons-nous pas que la croix est l’arbre de vie et non de la mort ! De la croix nous vient la vie, vie qui provient du côté ouvert de Jésus d'où sortent l'eau et le sang, tout ce dont nous avons besoin pour vivre. Oui, pour vivre pleinement, l'homme a besoin de l'eau et du sang dans son organisme. Si les deux lui manquent, c'est la mort. Sur la croix, de son côté ouvert, Jésus nous offre amoureusement, tout ce dont nous avons besoin pour vivre, tout ce, sans quoi, nous ne pouvons vivre. De sa mort en croix jaillit notre naissance, notre vie. La vénération de la croix n’est donc pas un simple rituel ou une idolâtrie. Elle est un mémorial du sacrifice qui nous a valu la vie, un mémorial de notre propre vie et une invitation à devenir aujourd'hui pour les uns les autres, Jésus-Christ.


       2. « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? » Cri que nous avons entendu Jésus crier le dimanche des rameaux, année liturgique A, voir Matthieu 27,46. {Ps 22}

Par ce cri, Jésus atteint l'ultime solitude, il crie à son Père sa désespérance. Ce cri est le plus désespérant de tout le psautier. Jésus le crie vers son Père dans la grande confiance et total abandon. Il ne peut plus, tout est accompli, entre tes mains Père, je remets mon esprit.

Ce cri de Jésus n'est pas un cri d'il y a 2019 ans, il n'est pas un cri du passé, il est un cri du présent, un cri d’aujourd’hui. Il est en effet, ce cri de tant de personnes qui perdent un membre de famille dans les circonstances que nous vivons aujourd’hui et qui malheureusement ne peuvent pas faire un vrai deuil. Il est ce cri de tant de femmes violées jour et nuit, il est celui des enfants capturés, maltraités ou utilisés comme boucliers dans les guerres ignobles. Il est le cri de tant d'hommes et de femmes qui meurent dans l'oubli et dont personne ne prend soin. Il est le cri de tant de monde qui s’engagent contre les affres, les souffrances, les détresses, les drogues, etc., qui gangrènent notre monde aujourd’hui. Il est le cri de tant de personnes qui manquent de quoi vivre, de quoi se faire soigner, d'hôpitaux ; il est le cri de tous ceux et celles qui sont maltraités à cause de la justice, il est celui des opprimés, des malades qui souffrent de différentes maladies ; des soignants, personnel médical, des prêtres ou diacres, ou encore de toute personne de bonne volonté qui, malgré les efforts médicaux conjugués, la prière, la compassion manifestée, l’assistance humaine, etc., assistent désespérés, désemparés, abattus, etc., à la mort d’un semblable; « Mon Dieu, mon Dieu … » est aussi ce cri de toute l’humanité aujourd’hui, toute race confondue, qui espèrent contre toute espérance, l’éradication ou la solution médicale à cette pandémie Covid-19 ; cette humanité en quête de l’amour, de la paix, de la justice, du progrès, du développement, de l’amitié, de la fraternité, de la vie, etc. Oui, « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » est notre cri jour et nuit dans ce monde où la violence semble prendre le dessous sur la paix, la stabilité, la collaboration fraternelle, la justice sociale ; ce monde où l'oppression, la haine, la jalousie, la désespérance, l’auto-centrisme de l’homme, la culture de la mort, la peur ... semble prendre le dessous sur l'espérance, l’amitié, l'amour, la vie,  la foi, etc. 

Frères et sœurs, en ce vendredi saint 2020, un vendredi saint unique de notre histoire moderne, ayons soif de la naissance d’une nouvelle humanité, une humanité vraiment humaine qui dans toute situation qui avilit et déprave l’Homme, sache dans la plus grande confiance, rejoindre le sacrifice de Jésus en croix pour promouvoir la vie, l’amour, la miséricorde, la dignité humaine, le souci fraternel, la solidarité humaine, etc., et remettre tout à Dieu de qui tout vient et en qui tout est. Oui Père, tout est accompli ! 

Bon Vendredi Saint !

Norbert MWISHABONGO, MAfr.


 

Posté par perenorbert à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 décembre 2019

Voeux

POUR QUE NOUS SOYONS PORTEURS DE LA JOIE DURABLE ET REELLE,
CHANGEONS DE MENTALITE …
JOYEUX NOËL 2019 ET BONNE ANNEE 2020 !

2019_Joyeux Noël

 

 

Chers amis,

Dans son message de vœux à la Curie Romaine le 21 décembre 2019, le Pape François nous appelle à « un changement de mentalité pastorale »  et à « réveiller les consciences assoupies dans l’indifférence »

Expliquant les raisons profondes de la réforme engagée dans un monde où la foi est souvent « niée, raillée, marginalisée et ridiculisée », le pape François précise que pour mieux servir l’humanité, il ne s’agit pas de « passer à une pastorale relativiste » mais de « se laisser interroger par les défis du temps présent et de les saisir ».

« Se laisser interroger par les défis du temps présent et de les saisir » voilà une invitation qui rejoint celle du prophète Isaïe qui, au 3ème dimanche de l’Avent nous invitait à la joie tout en nous disant que pour que cette joie soit réelle, durable, complète … il y a quelque chose à faire : il s’agit « de fortifier les mains défaillantes, d’affermir les genoux qui fléchissent et de d’encourager en disant : « soyez forts, ne craignez pas, Dieu vient lui-même pour vous sauver ».

Soyons donc de ceux et celles qui portent la joie : une joie durable et réelle « fortifiant les mains défaillantes, affermissant les genoux qui fléchissent et encourageant nos frères et sœurs dans leur marche vers Dieu et vers la dignité humane accomplie.

Joyeux Noël 2019 et Bonne année 2020

Bien à vous,

Norbert MWISHABONGO MUKWANGA

Posté par perenorbert à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2019

Sur KTO

Le Père Norbert intervient sur KTO

Institut Catholique de Paris
1er octobre 2019

KTO - 1 octobre 2019

Voir la vidéo 


 

 

Posté par perenorbert à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 septembre 2019

Rentrée septembre 2019

Rentrée 2019 aux "Minimes" de Toulouse

Rentrée septembre 2019

Voir l'article


 

Posté par perenorbert à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mai 2019

Minimes - Photos Installation

Photos de l'installation

du Père Norbert comme curé des Minimes à Toulouse

Message du Père Norbert :

Voici quelques photos des différents évènements autour de mon installation de curé de l'ensemble paroissial des Minimes - Toulouse. Cet ensemble paroissial est composé de 5 paroisses + une chapelle + une communauté (appelée à devenir paroisse dès que nous trouverons des fonds pour acheter un terrain où construire l'église) et enfin, un secteur des Gens du voyage communément appelés : "Gitans". 
Merci pour vos prières, soutiens, apport matériel qui nous a permis un apéritif pour +/- 300 personnes et un repas pour (au moins 60 invités) mais qui finalement a été partagé par +/- 120 personnes, nombreux étant venus sans avoir confirmé leur présence. Mais tout s'est très bien passé et tout le monde est parti très heureux à partir de 17h.
Un mail expliquant la cérémonie (très belle et priante) pourrait venir dès que je trouve un peu de temps.
Fraternellement,
Norbert

Portfolio installation

Cliquer sur ce lien pour afficher le portfolio


 

Posté par perenorbert à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 avril 2019

P. Norbert nommé curé à Toulouse - Invitation

Toulouse

Le Père Norbert nommé curé de la paroisse des Minimes

INVITATION

Photo_invitation


 INVITATION À L’INSTALLATION DU NOUVEAU CURÉ
…………………………………………………………………………………

 « M’aimes-tu ? (…) Sois le berger de mes brebis. Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. »
Jn 21, 17-18

 L’ensemble paroissial des Minimes - TOULOUSE comprenant : « les paroisses de : Saint François de Paul, Saint Jean Baptiste, Saint Paul, Notre Dame de l’Assomption, Saint Jean-Marie-Vianney ; la chapelle Saint Luc et la communauté Sainte Germaine » 

Vous invite à la messe de l’installation de son nouveau curé, le Père Norbert MWISHABONGO MUKWANGA, prêtre de la Société des Missionnaires d’Afrique (les Pères Blancs) le 05 mai 2019 à 10h30, par l’Abbé Hervé GAIGNARD, le Vicaire Général. 

Un apéritif fraternel sera servi à la fin de la messe. Pour des raisons pratiques, merci de confirmer ou infirmer votre présence par E-mail à mwishabongonorbert@yahoo.fr


Presbytère des Minimes - 22 rue du Général Bourbaki - 31200 Toulouse - Tél +33 5 61 22 53 68


 

église saint francois de paule - minimes - toulouse

 

INVITATION TO THE INSTALLATION OF THE NEW PARISH PRIEST
.............................................................................................

 “Do you love me? (...) Be the shepherd of my sheep. I tell you most solemnly, when you were young, you put on your own belt and walked where you wanted; but when you grow old you will stretch your hands, and somebody else will put a belt round you and take you where you would rather not go.” John 21, 17-18 

The parish of Minimes - TOULOUSE including "parishes of: Saint Francis of Paul, Saint John the Baptist, Saint Paul, Our Lady of the Assumption, Saint Jean-Marie-Vianney; the chapel of Saint Luke and the community Sainte Germaine” 

Invites you to the mass of the installation of his new parish priest, Father Norbert MWISHABONGO MUKWANGA, priest of the Society of Missionaries of Africa (the White Fathers) on May 05, 2019 at 10:30 am, by Fr Hervé GAIGNARD, the Vicar General. 

A fraternal aperitif will be served at the end of the mass. For practical reasons, please confirm or cancel your presence by E-mail to mwishabongonorbert@yahoo.fr


 

Posté par perenorbert à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mars 2019

Un grand débat à l'église

Un grand débat à l'église
(17 mars 2019)

Lu dans 
Résultat de recherche d'images pour "la dépêche du midi"

 

La Dépêche_01b

 

À lire :  Le_grand_débat

 


 

Résultat de recherche d'images pour "Radio présence"

L’Eglise au défi de l’interculturalité
(20 mars 2019)

Le Père Norbert participe à un débat sur un sujet d'actualité...

à écouter :

Débat sur Radio-Présence (Toulouse)


 

Posté par perenorbert à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 décembre 2018

NOËL - CHRISTMAS - 2018

SOLIDAIRES AVEC NOS FRÈRES ET SŒURS,
TRANSFORMONS L’EXISTENCE DE L’HOMME EN UNE VRAIE VIE !
 

2018-2019 (3)

JOYEUX NOËL 2018
ET
HEUREUSE ANNEE 2019
  

Chers amis et amies,

En vertu de la solidarité qui est la sienne avec tous ses frères et sœurs, Jésus va jusqu’au bout du don de lui-même pour transformer l’existence de l’homme en la vraie vie ; pour que, du plus profond de sa misère, l’homme uni à Jésus découvre quel est le chemin de la vie et de l’amour et qu’il s’engage sur ce chemin de la vraie vie et du vrai amour.

C’est avec cette méditation sur l’évangile selon Saint Jean 11, 28-54 que je viens souhaiter à chacun/chacune un fructueux temps de l’Avent 2018, Joyeux Noël 2018 et heureuse année 2019.

Que nos efforts de solidarité et fraternité avec nos frères et sœurs à travers l’année 2019 s’intensifient pour que nous transformions l’existence de l’homme en une vraie vie ; que du fond de nos misères, nous sachions découvrir le chemin de la vie et de l’amour qui nous permet chacun/chacune un engagement sur le chemin de la vraie vie et du vrai amour ! 

Joyeux Noël 2018 et Heureuse année 2019.

Norbert MWISHABONGO

 2018-2019 (1)r  


 STANDING BY OUR BROTHERS AND SISTERS, 

LET US TRANSFORM HUMAN’S EXISTENCE IN TRUE REAL LIFE!

2018-2019 (2) (1)r 

MERRY CHRISTMAS 2018
AND
HAPPY YEAR 2019

Dear friends,

By virtue of his solidarity with all his brothers and sisters, Jesus goes till the end in giving himself (in his birth and death) to transform the existence of man into real life; so that, from the depths of his misery, the man united to Jesus can discover the path of life and love and commit in the path of true life and true love.

It is with this meditation on the Gospel according to Saint John 11, 28-54 that I come to wish to each one a fruitful 2018 Advent time, Merry Christmas 2018 and happy year 2019.

May our efforts of fraternity and solidarity with our brothers and sisters through the 2019 New Year, be enhanced and intensified so that we transform human’s existence into true life, that from the bottom of our miseries, we discover the path of life and love that allows each one of us, to commit on the path of true life and true love!

Merry Christmas 2018 and Happy Year 2019

Norbert MWISHABONGO


 

Posté par perenorbert à 12:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 octobre 2018

En route pour Toulouse...

« AH ! QU’ILS SONT BEAUX SUR LA MONTAGNE … »

NOUVELLE NOMINATION DE Norbert MWISHABONGO

Pour illustrer le texte en route vers Toulouse (3)a 

 « Ah ! Qu’ils sont beaux sur la montagne,
les pas de ceux qui portent la Bonne Nouvelle,
qui annoncent le salut et la paix. 

2.  Proclamez l’Evangile du salut à tous les peuples.
Ouvrez-lui votre cœur, le Royaume est proche.
Et moi je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps.         

3. Annoncez aux captifs la liberté, la joie aux pauvres.
Vous serez mes témoins sur la terre entière.
Et moi je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps. 

Ah ! Qu’ils sont beaux sur la montagne,
les pas de ceux qui portent la Bonne Nouvelle,
qui annoncent le salut et la paix. » 

 

Pour illustrer le texte en route vers Toulouse (2)b

Chers amis et amies,

C’est en étant animé et habité par ce chant ci-dessus que je vous annonce ma nomination dans la paroisse des Minimes à Toulouse à partir du 15 octobre 2018.

Que Dieu bénisse et fructifie cette nouvelle mission et aventure missionnaire que je commencerai dès le 16 octobre 2018.

Oui, « Seule une vie vécue pour les autres, vaut la peine d’être vécue ». Qu’Il (Le Seigneur) m’accorde la grâce dont j’ai besoin pour cette nouvelle aventure missionnaire dans la ville rose à 600 Km au sud de Paris.

Me confiant en vos prières et comptant sur vos soutiens et votre amitié, je vous assure mon amitié et mes prières !  

Norbert MWISHABONGO


 

“HOW BEAUTIFUL ON THE MOUNTAIN …”
NEW NOMINATION OF Norbert MWISHABONGO
 
“How beautiful on the mountain,
the steps of those who bring the Good News,
who announce salvation and peace.
 
2. Proclaim the Gospel of salvation to all peoples.
Open your heart to him, the Kingdom is near.
And I am with you every day until the end of time.

3. Announce to the captives freedom, joy to the poor.
You will be my witnesses on the whole earth.
And I am with you every day until the end of time.
 
How beautiful on the mountain,
the steps of those who bring the Good News,
who announce salvation and peace.”
 
Dear friends,
It is with the song above in mind that I wish to notify you of my appointment
to the parish of Minimes in Toulouse from October 15, 2018
May God bless and fructify this new missionary adventure that I will begin on
October 16, 2018.

Yes, “Only a life lived for others, is worth living.” May He (The Lord) grant me the grace
I need for this new mission in the Pink City which is at 600 km in the south of Paris.

Confident in your prayers and counting on your support and your friendship, I assure you
my  friendship and my prayers!

Norbert MWISHABONGO


  

Posté par perenorbert à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 octobre 2018

Récit de vacances (2018)

Récit de vacances (2018)

De mai à juillet 2018, le Père Norbert était "en vacances" mais est resté fort actif comme à son habitude. Dans un compte-rendu bien détaillé, il nous parle de son séjour au Burkina Faso et en RD Congo où il est passé par Kinshasa, Kongolo, Kalemie, Lubumbashi et, bien entendu, Sola. De nombreuses photos illustrent toutes ces étapes : elles seront reprises (début 2019) dans des portfolio différents pour chaque lieu. En cliquant sur une photo, on l'agrandit et la légende de la photo apparaît.

 

Au revoir Sola, fin du congé 2018
fin de congé à Sola 

Bonne rentrée 2018 à chacun et chacune


Chers amis
En cette rentrée 2018, me voici pour souhaiter à chacun-chacune, une bonne rentrée 2018. Que cette nouvelle année scolaire, pastorale ou d’activités selon le domaine de chacun-chacune, soit pleine de réussite, de joie, de collaboration fraternelle, d’espérance, … et d’entraide mutuelle dans le respect et la promotion de la dignité humaine de chacun et chacune.
Oui, tout le monde le dit : le congé est un temps de repos, des retrouvailles avec la famille, les amis, etc., de rencontre avec les uns les autres, de renouvellement d’énergie physique, morale, spirituelle, etc. Eh bien, de mai à juillet 2018, j’ai été chez moi en République Démocratique du Congo, pour mon congé en famille. Tout heureux de retrouver les miens en particulier ma maman Suzanne CHUNGU, mon congé 2018 a été bien rempli et donc pas vraiment un temps de repos. Voici illustrés, quelques points concernant mon congé 2018 :

lire la suite

*
*   *

 

Au Burkina Faso avec les jeunes (2)
échange à l'ombre au Burkina Faso


 

Dear friends, 

On this occasion of return to resuming activities, I desire to wish each and every one, a happy 2018 of resuming of activities. May this new academic, school, pastoral year of new activities as per the work domains of each one, be full of success, joy, fraternal collaboration, hope and mutual support in respect and promotion of the human dignity of each and everyone.
Yes, everyone says holiday time is a time of rest, encounter with the family, friends, etc.; time of meeting with one another; time of renewal of physical, moral and spiritual energy. Well, from May up to July 2018, I was at home in the Democratic Republic of Congo, for my holiday. I was very happy to see especially my mom Suzanne CHUNGU. Happy to be home, my 2018 holiday was busy therefore it was not really a time of rest.
Here are some few illustrated points regarding my 2018 holiday:

english version

 


PHOTOS

à suivre (début 2019)... 


  

Posté par perenorbert à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 avril 2018

Pâques 2018

Pâques 2018

Allez dire

Lève la tête, tu feras l’expérience de la vie qui jaillit de la mort, la joie qui triomphe de l’amertume, l’amour de l’haine et l’espérance nous habite chassant ainsi nos angoisses, nos désespérances, etc. Joyeuse Pâques 2018

« Oh la vache ! (comme disent certains de mes amis français pour exprimer leur choc) » Quelle effrayante expérience vécue par Marie Madeleine, Marie, mère de Jacques, et Salomé qui, tristes, angoissées, effrayées, tête baissée ruminent : « Qui nous roulera la pierre pour dégager l’entrée du tombeau ? » Mais, levant la tête c’est-à-dire ne s’enfermant plus sur elles-mêmes, leurs angoisses, leurs peurs, leur ‘déboussolement’…, leurs préoccupations individuelles, leur ressassement, etc. ; s’ouvrant et s’abandonnant à l’action de Dieu en elles, découvrent que le tombeau est ouvert ! Quel retournement de situation : du désespoir non à l’espoir mais l’espérance ! De la peur/angoisse à l’assurance ! Du doute à la foi ! De l’enfermement à l’ouverture et annonce (mission) ! De la haine à l’amour ! De la mort à la vie !

« (…) Ne soyez pas effrayées ! Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ? Il est ressuscité : il n’est pas ici. Voici l’endroit où on l’avait déposé. Et maintenant, allez dire à ses disciples et à Pierre : ‘Il vous précède en Galilée.’ » « … Elle court (Marie Madeleine) trouver Simon Pierre et l’autre disciple que Jésus aimait et leur dit : ‘On a enlevé le Seigneur de son tombeau et nous ne savons pas où on l’a déposé.’ »

Frères et sœurs, que cherchons-nous en étant enfermés dans nos angoisses, nos peurs, nos haines, nos individualismes, nos négativismes, nos préjugés, nos insensibilités, nos enfermements, nos têtes baissées, etc. ? Le cadavre de Jésus ou le Crucifié ressuscité, vivant ? Que cherchons-nous à rester tournant en rond dans nos amertumes, nos préoccupations personnelles, nos indifférences, etc. ? Pourquoi ne dégager que de l’énergie néfaste (négative) pour la vie ?  Qui nous roulera cette pierre de la haine, de la mort, de l’insensibilité, du négativisme, du désespoir, … qui empêche en nous l’épanouissement de la vie et l’action missionnaire non pour annoncer l’enlèvement du cadavre de Jésus « On a enlevé le Seigneur de son tombeau et nous ne savons pas où on l’a déposé. » mais, le Crucifié vivant, le jaillissement de la vie, la joie et le triomphe de l’amour : « Et maintenant, allez dire … : ‘Il vous précède en Galilée. » et enfin, la beauté et la force de la foi : « Il vit, et il crut. »

« Il nous précède en Galilée … » en cette fête de Pâques 2018, je vous souhaite d’aller plein de courage, d’optimisme, etc., à la rencontre du Crucifié ressuscité en Galilée et de faire de nos Galilées personnelles, lieux d’amour, de joie, de vie, de fraternité, de miséricorde, d’espérance, d’ouverture au monde, etc.

Joyeuses Pâques 2018

Norbert MWISHABONGO, Mafr !


Raise your head, you will experience life that springs from death, joy that triumphs over bitterness, love over hatred and hope in us chasing our anxieties and our despair. Happy Easter 2018

Allez dire

"Oh damn! (As some of my French friends say to express their shock)" What a frightful experience lived by Mary Magdalene, Mary, mother of James and Salome, who were sad, in anguish, frightened, bowed head, ruminate: "Who will roll us the stone to clear the entrance to the tomb?” But, raising their heads meaning, keeping away from their anxieties, their fears, their 'confusion' ... their individual preoccupations; opening and abandoning themselves into God’s action in them, they discover that the tomb is open! What a turnaround: from despair to hope! From fear or anguish to insurance! From doubt to faith! From confinement to openness and announcement (mission)! From hatred to love! From death to life!

"(...) Do not be afraid! You are looking for Jesus of Nazareth, who was crucified: he has risen, he is not here. See, here is the place where they laid him. And now, go and tell his disciples and Peter: 'He is going before you to Galilee…" " ... She (Mary Magdalene) runs to find Simon Peter and the other disciples, the one Jesus loved and said to them: 'They have taken the Lord out of the tomb and we do not know where they have put him."

Brothers and sisters, what are we looking for locked in our anxieties, our fears, our hatred, our individualism, our negativism, our prejudices, our insensitivities, our confinements, our lowered heads? The corpse of Jesus or the crucified, risen or alive, what are we looking for restrained in our bitterness, our personal preoccupations, our indifference? Why should we release only harmful (negative) energy for life? Who will roll away the stone of hatred, of death, of insensibility, of negativity, of despair, which prevents us from the flourishing of life and the missionary action not to announce the removal of the corpse of Jesus "They have taken the Lord out of the tomb and we do not know where they have put him." But, the living, the springing of life, the joy and triumph of love: "And now, go and tell … 'He is going before you to Galilee…" And finally, the beauty and strength of faith: "He saw and believed."

"He is going before us to Galilee ..." This Easter 2018, I invite you to go full of courage and optimism, to meet the crucified in Galilee and to make of our personal Galilees, places of love, joy, life, fraternity, mercy, hope and openness to the world. 

Happy Easter 2018

Norbert MWISHABONGO, Mafr!

 


 

 

Posté par perenorbert à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2018

Carême 2018

Carême 2018

signets-de-careme-adultes-2018

Sur quelle pente glissez-vous ? Celle du jugement ou de l’amour ? Du dénigrement ou de la bienveillance ? Du défaitisme ou de l’espérance ? De la peur ou du courage ? Du désistement ou de l’engagement pour bâtir un monde fraternel, amical … et dans lequel chaque personne trouve la joie et la place de vivre et de se réaliser ? Bon carême 2018 !

« Seigneur, avec toi nous irons au désert,             Seigneur, nous irons au désert vers ta croix,

Poussés comme toi par l’Esprit ! (bis)                Poussés comme toi par l’Esprit ! (bis)

Et nous mangerons la Parole de Dieu,               Et nous te suivrons au désert pas à pas,

Et nous choisirons notre Dieu,                           Et nous porterons notre croix,

Et nous fêterons notre Pâque au désert :          Et nous fêterons notre Pâque au désert :

Nous vivrons le désert avec toi.                         Nous vivrons la folie de la Croix. »

Habitués à écouter au premier dimanche de carême l’évangile sur les tentations de Jésus au désert, l’Evangéliste Marc en cette année liturgique B, n’y fait référence que brièvement, insistant par contre sur une annonce et un appel : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’évangile. »

Oui, les temps sont accomplis ! Mes chers amis, et il s’agit des temps pour nous de choisir l’amour inconditionnel plutôt que le jugement, la bienveillance plutôt que le dénigrement, l’espérance plutôt que le défaitisme, l’humilité plutôt que l’orgueil, le courage plutôt que la peur, l’engagement plutôt que le désistement. Il s’agit des temps de ne plus assister passivement aux efforts de paix, de réconciliation, de reconstruction, etc., par certains et certaines ; il s’agit des temps de danser au rythme de la musique pour un monde dans lequel chaque personne n’est pas traitée selon son origine, sa couleur, sa taille, sa condition sociale, etc., mais est respectée pour ce qu’elle est vraiment et a le droit de vivre heureuse partageant les mêmes droits à la justice, la paix, le bonheur, l’humanité, etc.

Dès la sortie du Jourdain, Jésus-Christ commença sa continuelle confrontation avec la force du mal qui espérait le détourner de la mission reçue de son Père ! Continuellement Jésus choisit la fidélité à son Père en qui il mit toute sa confiance.

A l’instar de Jésus, sachons nous repentir de toutes ces attitudes qui agissent en nous comme des pentes sur lesquelles nous glissons sans même nous en rendre compte, et à choisir d’autres pentes, comme celle de la bienveillance, celle de l’amour inconditionnel, celle de l’espérance, celle de l’humilité, celle de la réconciliation, celle de l’engagement pour la cause de l’Homme, etc. Ce choix doit être un choix continu car à chaque instant nous pouvons choisir la pente du jugement ou de l’amour inconditionnel, la pente du dénigrement ou de la bienveillance, la pente du défaitisme ou de l’espérance, la pente de l’orgueil ou l’humilité, la pente du désistement ou de l’engagement pour faire de ce monde une maison dans laquelle chacun/chacune trouve sa place !

Bon carême 2018, ne nous lassons pas de nous convertir, nous repentir pour faire de ce monde notre maison commune.

Norbert MWISHABONGO MUKWANGA


 

Posté par perenorbert à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2018

Voyage en Pologne

Voyage en Pologne

Un Missionnaire d'Afrique dans la neige et le froid...

Le Père Norbert nous a envoyé ce bref message le 10 février 2018 :

"Images d'un séjour en Pologne pour rencontre animation missionnaire et vocationnelle province d'Europe puis journée animation enfance missionnaire dans un diocèse de Pologne à la frontière avec l'Ukraine"

01

02

03

04

05


Posté par perenorbert à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 décembre 2017

NOËL - CHRISTMAS - 2017

NOËL 2017 

Voeux de noël et nouvel 2018 (1) 

" N’attends pas que la nuit s’achève pour t’engager
contre tout ce qui déshumanise l’homme
et procurer de la joie à ton prochain ! "
 

Bonnes fêtes de fin d’année 2017 et de début d’année 2018 

Chers amis, 

Le Père Aimé DUVAL, SJ., a chanté en 1956 « L’espérance morte ». A chacun des couplets : « Le Seigneur a frappé à tes volets … mais toi tu dormais ; Un pauvre homme t’a demandé deux sous d’espoir … mais tu ne veux pas le voir … Un malade à crié jusqu’à l’aurore … mais toi tu fais le mort, etc., » le refrain chante : « N’attends donc pas que la nuit s’achève, n’attends donc pas de finir tes rêves … » et conclut : « Mais un matin en passant ta porte, tu trouveras l’espérance morte. » Oui, n’attends pas pour t’engager contre tout ce qui déshumanise l’homme. 

  1. Depuis les interventions militaires en Irak, en Libye, etc., les armes à feu sont aujourd’hui incontrôlables. Dans les mains de n’importe quel insensé, ces armes alimentent aujourd’hui des actes terroristes odieux, des massacres et tueries lâches. Mettre fin à la vie humaine devient un acte banal, quelle horreur !  
  2. En Lybie, sans doute avec des complicités multinationales, des êtres humains sont vendus aux enchères, rendus en esclavages, maltraités … quelle stupidité !
  3. Des hommes et femmes qu’importe leur provenance mais, en quête de vie, de sécurité, de paix, de dignité ..., sont jetés à la mer, abandonnés dans les déserts, encerclés par des fils barbelés, violés, insultés …, quelle déshumanisation !
  4. L’indifférence et l’injustice sociale continuent de grimper. L’exploitation sexuelle, les manipulations politiques des uns par les autres, les pillages éhontés des ressources naturelles par des multinationales, des organismes sensés promouvoir la paix, des pays dits amis … ne cessent d’alimenter des conflits et des guerres interminables. 

Ceci est notre réalité et nous sommes là en silence, attendant que l’horreur impitoyable dans laquelle nous plongent ces lâchetés et atrocités humaines s’achève ! Non, non malheureusement, cette horreur ne finira jamais sans notre engagement contre.  L’année 2018 ne serait-elle pas celle d’agir ensemble pour la paix, le développement, la promotion de la dignité humaine, la justice sociale ... ? Pourquoi attendre alors que nous pouvons dès à présent agir ensemble contre l’exploitation de l’homme par l’homme et toute sorte de maux qui déshumanisent l’Homme ? 

« Soyez sans crainte, car voici, je viens vous annoncer une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple  » Luc 2, 10. Cette assurance peut-elle être la nôtre pour nos frères et sœurs en quête de paix, de vie, du développement, de la sécurité, de l’amour, de la fraternité, de la dignité humaine, de la liberté ... aujourd’hui ?  

Joyeux Noël et Heureuse année 2018 

 Norbert MWISHABONGO


 Aimé_Duval_(1918-1984)

Le P. Aimé DUVAL S.J. chante en 1956 :
notes de musique_r
cliquer sur le lien pour écouter le chant :

L'Espérance morte 

Voeux de noël et nouvel 2018 (2)r 


 CHRISTMAS 2017
Voeux de noël et nouvel 2018 (1)

"Do not wait for the night to end to involve yourself
against everything that brutalises human beings
and bring joy to your neighbour!"

Best wishes for the end of 2017 and a Happy New Year in 2018 

Dear Friends, 

In 1956, Fr. Aimé Duval, SJ, sang a song called “L’espérance morte” (Hope is Dead). To each of the verses: "The Lord knocked on your window ... but you slept…A poor man asked you for two cents of hope ... but you ignored him. A sick man cried out all night until dawn ... but you played dead, etc.,” the chorus sings: "Do not wait for the night to end, do not wait to finish your dreams” and concludes: "But one morning, passing by your door, you will find hope dead.” Yes, do not wait until it is too late to commit yourself against anything that degrades people. 

  1. Since the military interventions in Iraq and Libya, etc. the spread of firearms is now uncontrollable. In the hands of any madman, these arms feed terrible terrorist acts, massacres and cowardly killings.  Putting an end to life has become something banal, what horror!    
  2. In Libya, no doubt with the complicity of multinationals, human beings are sold like cows, peddled into slavery, ill-treated…what stupidity!
  3. Men and women no matter where they come from but looking for a new life, security, peace, dignity are thrown into the sea, abandoned in the desert, surrounded by barbed wire, raped and insulted…what dehumanisation! 
  4. Indifference and social justice continue to gain ground. Sexual exploitation, political manipulation by one or the other, the shameless pillaging of natural resources by multinationals, organizations that are supposed to promote peace, so-called friendly countries ... never cease fuelling conflicts and endless wars.  

This is our present day reality and we are there in silence, waiting for the pitiless horror of these cowardly and human atrocities to end! No, never, unfortunately, these horrors will never finish unless we commit ourselves to ending them. Will 2018 be the year when we can act together for peace, development, the promotion of human dignity, social justice…? Why wait when we can already act together against exploitation of man by man and all the different kinds of evils that dehumanise human beings? 

“Do not be afraid; for behold, I proclaim to you good news of great joy that will be for all the people,” Lk 2, 10. Can this assurance be ours for our brothers and sisters in search of peace, life, development, security, love, fraternity, human dignity, freedom ... today? 

Happy Christmas and a Happy New Year in 2018 

 Norbert MWISHABONGO


 

 

Posté par perenorbert à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 novembre 2017

Décès du Père Baudouin - 3 ans déjà...

Décès du Père Baudouin Waterkeyn,
t
rois ans déjà...

 

102489083

 

Trois ans déjà que le Père Baudouin s'en est allé... Ici, en Europe, beaucoup d'en souviennent...
Au Congo, tous ceux qui l'ont croisé pendant ses longues années d'apostolat gardent sa mémoire bien vivante.
Blog du Père Baudouin

Message d'un ami : 

Ordinatio de Norbert 011r

Tombe_Lubumbashi

Lettre au Père Baudouin...

Cher Baudouin, 

En cette première journée mondiale des pauvres, voulue par le Pape François, je ne peux pas m'empêcher de penser et prier avec toi. L’engagement pour les pauvres, les petits, les marginalisés, les exclus, etc., a été à la base de ta vie. 

Aujourd’hui le 19/11/2017, est le 3ème anniversaire de vie auprès du Père. Cette année, le 19/11 tombe un dimanche. L’évangile de ce jour nous propose la parabole des talents. Priant avec toi, j’ai donc rendu grâce à Dieu pour : 

-       La valeur de ta vie (talent). Cette vie que tu as reçue de Dieu par tes parents et que tu as transmise, fructifiée par ton engagement en faveur du bien-être de tes frères et sœurs. Oui, chacun des noms qui t’ont été donnés à différents lieux de ta vie Missionnaire d’Afrique (Père Blanc) en RD Congo, est preuve d’un engagement pour l’épanouissement et l’accomplissement de tout l’homme. Père WC : pour marquer ton engagement afin que chaque famille ait une toilette ;  Père COFPAS : pour signifier ta promotion des coopératives familiales ; Pilote de Kampene : pour marquer tes interventions rapides conduisant les malades dans les hôpitaux, centres de santé, etc. ; Papa Wemba : pour marquer ta joie de vivre ; Père handicapé : pour marquer ton engagement en faveur des personnes handicapées ; etc.   

-       Ta joie d’être ce que tu es et as et de tout donner pour que l’autre ait la vie. Plusieurs fois tu interpellais à ne pas comparer dans la vie, ne pas envier l’autre mais, savoir dire merci à Dieu pour ce qu’on a et est. « La comparaison est une peste » tu ne cessais de dire. Etre heureux avec ce que l’on a et que l’on est et se donner comme tel pour mettre un sourire et provoquer la joie de vivre sur un visage triste, désemparé, désespéré, etc. 

-       Mériter la confiance que Dieu nous fait quand il nous confie ses talents. La confiance en Dieu, tu en avais tellement que tu trouvais toujours de raisons d’en avoir envers tes amis les démunis, les pauvres, les marginalisés, les exclus, etc., au point que leur combat pour la vie a été le tien jusqu’au 19 novembre 2014, jour où tu es entré dans la joie de ton Maître à partir de la clinique Afya à Lubumbashi. 

Cher Baudouin WATERKEYN, joyeux troisième anniversaire de vie en plénitude auprès du Père Céleste. 

Oui, comme disait Mère Teresa de Calcutta : « Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux », merci pour l’exemple du bonheur, de l’engagement pour la vie, du sacrifice personnel, de la joie de vivre, de l’engagement missionnaire et humain. 

Ton fils spirituel ;

 

Norbert MWISHABONGO, M.Afr (PB)

BILD0535r

 


 

Posté par perenorbert à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 novembre 2017

Missionnaires d'Afrique - revisiter la mission

Missionnaires d’Afrique : revisiter la mission !

L'exposé du P. Norbert Mwishabongo, publié dans la revue "Mission Universelle", est un état des lieux de la situation et une description de la vision actuelle du rôle des Missionnaires d'Afrique en France et, plus largement..., hors d'Afrique. 

Norbert Mwishabongo, missionnaire d’Afrique (société couramment connue sous le nom de Père blanc), est originaire du Congo RD. Il est actuellement prêtre en France, chargé de l’animation missionnaire et vocationnelle. Il nous expose ici la manière qu’ont les Missionnaires d’Afrique d’envisager leur rôle en France, pays de mission comme un autre. Ce que le mot mission signifie aujourd’hui. Une fois qu’on a abandonné l’idée ancienne qui assimilait mission à pays exotiques. Une nouvelle manière de comprendre le document Ad Gentes.

 

Norbert, Père Blanc

Norbert, Père Blanc

 

La Société des Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs) a été fondée en 1868 à Alger par le cardinal Charles Lavigerie. Elle compte actuellement 1232 membres. Elle est une Société de vie apostolique composée de prêtres et de frères animés d’un esprit de famille, envoyés au monde africain et là où son charisme est sollicité pour une mission prophétique de rencontre et de témoignage de l’amour de Dieu.

Le chapitre général, instance suprême de gouvernement, se réunit tous les six ans. Le dernier a eu lieu en 2016. Les grandes orientations furent les suivantes : la spiritualité, la vie communautaire, la mission, la formation, le gouvernement, structures et personnel, les finances et enfin, vers le 150ème anniversaire de la fondation.

Ce chapitre a élu un nouveau Supérieur général. Il s’appelle Stanley LUBUNGO, originaire de Zambie. Il remplace le ghanéen Richard BAAWOBR aujourd’hui évêque du diocèse de Wa au Ghana. Le père Stanley est donc le deuxième Supérieur général provenant d’Afrique.

Combien y a-t-il de Missionnaires d’Afrique en France ?

Ils sont 169 dont 16 de diverses nationalités : Allemagne, Burkina Faso, Ghana, Luxembourg, RD Congo et Suisse. Les autres sont français. La moitié d’entre eux vivent en maison de retraite.

Pour lire la suite, cliquer sur le lien :

Revisiter la mission

 


 

Posté par perenorbert à 19:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]