Pâques 2018

Allez dire

Lève la tête, tu feras l’expérience de la vie qui jaillit de la mort, la joie qui triomphe de l’amertume, l’amour de l’haine et l’espérance nous habite chassant ainsi nos angoisses, nos désespérances, etc. Joyeuse Pâques 2018

« Oh la vache ! (comme disent certains de mes amis français pour exprimer leur choc) » Quelle effrayante expérience vécue par Marie Madeleine, Marie, mère de Jacques, et Salomé qui, tristes, angoissées, effrayées, tête baissée ruminent : « Qui nous roulera la pierre pour dégager l’entrée du tombeau ? » Mais, levant la tête c’est-à-dire ne s’enfermant plus sur elles-mêmes, leurs angoisses, leurs peurs, leur ‘déboussolement’…, leurs préoccupations individuelles, leur ressassement, etc. ; s’ouvrant et s’abandonnant à l’action de Dieu en elles, découvrent que le tombeau est ouvert ! Quel retournement de situation : du désespoir non à l’espoir mais l’espérance ! De la peur/angoisse à l’assurance ! Du doute à la foi ! De l’enfermement à l’ouverture et annonce (mission) ! De la haine à l’amour ! De la mort à la vie !

« (…) Ne soyez pas effrayées ! Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ? Il est ressuscité : il n’est pas ici. Voici l’endroit où on l’avait déposé. Et maintenant, allez dire à ses disciples et à Pierre : ‘Il vous précède en Galilée.’ » « … Elle court (Marie Madeleine) trouver Simon Pierre et l’autre disciple que Jésus aimait et leur dit : ‘On a enlevé le Seigneur de son tombeau et nous ne savons pas où on l’a déposé.’ »

Frères et sœurs, que cherchons-nous en étant enfermés dans nos angoisses, nos peurs, nos haines, nos individualismes, nos négativismes, nos préjugés, nos insensibilités, nos enfermements, nos têtes baissées, etc. ? Le cadavre de Jésus ou le Crucifié ressuscité, vivant ? Que cherchons-nous à rester tournant en rond dans nos amertumes, nos préoccupations personnelles, nos indifférences, etc. ? Pourquoi ne dégager que de l’énergie néfaste (négative) pour la vie ?  Qui nous roulera cette pierre de la haine, de la mort, de l’insensibilité, du négativisme, du désespoir, … qui empêche en nous l’épanouissement de la vie et l’action missionnaire non pour annoncer l’enlèvement du cadavre de Jésus « On a enlevé le Seigneur de son tombeau et nous ne savons pas où on l’a déposé. » mais, le Crucifié vivant, le jaillissement de la vie, la joie et le triomphe de l’amour : « Et maintenant, allez dire … : ‘Il vous précède en Galilée. » et enfin, la beauté et la force de la foi : « Il vit, et il crut. »

« Il nous précède en Galilée … » en cette fête de Pâques 2018, je vous souhaite d’aller plein de courage, d’optimisme, etc., à la rencontre du Crucifié ressuscité en Galilée et de faire de nos Galilées personnelles, lieux d’amour, de joie, de vie, de fraternité, de miséricorde, d’espérance, d’ouverture au monde, etc.

Joyeuses Pâques 2018

Norbert MWISHABONGO, Mafr !


Raise your head, you will experience life that springs from death, joy that triumphs over bitterness, love over hatred and hope in us chasing our anxieties and our despair. Happy Easter 2018

Allez dire

"Oh damn! (As some of my French friends say to express their shock)" What a frightful experience lived by Mary Magdalene, Mary, mother of James and Salome, who were sad, in anguish, frightened, bowed head, ruminate: "Who will roll us the stone to clear the entrance to the tomb?” But, raising their heads meaning, keeping away from their anxieties, their fears, their 'confusion' ... their individual preoccupations; opening and abandoning themselves into God’s action in them, they discover that the tomb is open! What a turnaround: from despair to hope! From fear or anguish to insurance! From doubt to faith! From confinement to openness and announcement (mission)! From hatred to love! From death to life!

"(...) Do not be afraid! You are looking for Jesus of Nazareth, who was crucified: he has risen, he is not here. See, here is the place where they laid him. And now, go and tell his disciples and Peter: 'He is going before you to Galilee…" " ... She (Mary Magdalene) runs to find Simon Peter and the other disciples, the one Jesus loved and said to them: 'They have taken the Lord out of the tomb and we do not know where they have put him."

Brothers and sisters, what are we looking for locked in our anxieties, our fears, our hatred, our individualism, our negativism, our prejudices, our insensitivities, our confinements, our lowered heads? The corpse of Jesus or the crucified, risen or alive, what are we looking for restrained in our bitterness, our personal preoccupations, our indifference? Why should we release only harmful (negative) energy for life? Who will roll away the stone of hatred, of death, of insensibility, of negativity, of despair, which prevents us from the flourishing of life and the missionary action not to announce the removal of the corpse of Jesus "They have taken the Lord out of the tomb and we do not know where they have put him." But, the living, the springing of life, the joy and triumph of love: "And now, go and tell … 'He is going before you to Galilee…" And finally, the beauty and strength of faith: "He saw and believed."

"He is going before us to Galilee ..." This Easter 2018, I invite you to go full of courage and optimism, to meet the crucified in Galilee and to make of our personal Galilees, places of love, joy, life, fraternity, mercy, hope and openness to the world. 

Happy Easter 2018

Norbert MWISHABONGO, Mafr!